Fabriquer des éditions
Éditer des fabriquesReconfiguration des processus techniques éditoriaux et nouveaux modèles épistémologiques

Antoine Fauchié

Thèse en Littérature, option Humanités numériques, dirigée par Marcello Vitali-Rosati (Université de Montréal) et codirigée par Michael Sinatra (Université de Montréal)

Lire la thèse

Télécharger la thèse au format PDF (~35Mo)

Résumé et mots-clés

Cette thèse porte sur les processus d’édition en considérant qu’ils sont constitutifs de la production du sens et qu’ils reflètent des visions du monde plurielles. Nous considérons le phénomène de fabrique d’édition comme un acte éditorial qui comprend autant la formalisation d’un texte que la constitution des outils permettant ce travail. Les dimensions techniques de l’édition sont ainsi imbriquées, telles que la construction de procédés de fabrication et de production de formes, d’objets et d’artefacts que sont les livres, ou telles que des opérations sur le texte comme l’architecture des contenus, la structuration sémantique et la composition typographique. Notre hypothèse est construite autour de cinq grandes thématiques, qui font chacune l’objet d’un développement conceptuel, d’un prolongement critique et de l’élaboration d’un nouveau concept. Ces analyses et ces propositions théoriques sont articulées autour d’études de cas de dispositifs et d’expérimentations. Le parcours général de cette thèse est progressif et expérimental, partant du livre comme artefact, étudiant l’édition comme acte et comme éditorialisation, présentant le numérique comme environnement puis comme processus technique avec l’édition numérique analysée au prisme des humanités numériques, considérant les formats comme des dispositifs de modélisation du sens, et questionnant le logiciel pour conceptualiser la fabrique.

édition, édition numérique, chaîne d'édition, éditorialisation, fabrique d'édition, littérature

Abstract and keywords

This thesis focuses on publishing processes as constitutive of the production of meaning, and as a reflection of plural worldviews. We consider the phenomenon of publishing factory (fabrique d’édition in french) as an editorial act that includes both the formalization of a text and the constitution of the tools that enable this work. The technical dimensions of publishing are thus interwoven, such as the construction of manufacturing processes and the production of forms, objects and artifacts such as books, or operations on the text such as content architecture, semantic structuring and typographic composition. Our hypothesis is built around five major themes, each of which is the subject of a conceptual development, a critical extension and the elaboration of a new concept. These analyses and theoretical propositions are articulated around case studies of devices and experiments. The general approach of this thesis is progressive and experimental, starting with the book as artifact, studying publishing as act and as editorialization, presenting the digital as environment and then as technical process, with digital publishing analyzed through the prism of digital humanities, considering formats as devices for modeling meaning, and questioning software to conceptualize the factory (fabrique in french).

publishing, digital publishing, publishing chain, editorialization, publishing factory, literature

Table des matières
Note de version

0.1.1 — Version préliminaire de la thèse avant soutenance